Home » Philosophe de La Renaissance: Etienne de La Boetie, Tommaso Campanella, Michel de Montaigne, Giordano Bruno, Erasme, Jean PIC de La Mirandole by Source Wikipedia

Philosophe de La Renaissance: Etienne de La Boetie, Tommaso Campanella, Michel de Montaigne, Giordano Bruno, Erasme, Jean PIC de La Mirandole

Source Wikipedia

Published August 24th 2011
ISBN : 9781159877736
Paperback
56 pages
Enter the sum

 About the Book 

Ce contenu est une compilation darticles de lencyclopedie libre Wikipedia. Pages: 55. Non illustre. Chapitres: Etienne de La Boetie, Tommaso Campanella, Michel de Montaigne, Giordano Bruno, Erasme, Jean Pic de la Mirandole, Thomas More, NicolasMoreCe contenu est une compilation darticles de lencyclopedie libre Wikipedia. Pages: 55. Non illustre. Chapitres: Etienne de La Boetie, Tommaso Campanella, Michel de Montaigne, Giordano Bruno, Erasme, Jean Pic de la Mirandole, Thomas More, Nicolas Machiavel, Francis Bacon, Girolamo Cardano, Jean Louis Vives, Johannes Reuchlin, Jean Bodin, Marsile Ficin, Francesco Patrizi, Laurent Valla, Francisco Suarez, Guillaume Postel, Poggio Bracciolini, Alexandre Piccolomini, Guarino Veronese, Sigismondo de Conti, Alessandro Braccesi, Jacopo Zabarella, Taddeo Taddei, Cristoforo Landino, Agostino Nifo. Extrait: Michel Eyquem de Montaigne, ne le 28 fevrier 1533 et mort le 13 septembre 1592 a Saint-Michel-de-Montaigne (Dordogne), est un ecrivain, philosophe, moraliste et homme politique francais de la Renaissance, auteur dun livre qui a influence toute la culture occidentale: les Essais. Fondateur de lintrospection, il en vient peu a peu a lunique projet de faire son propre portrait: - Je nai dautre objet que de me peindre moi-meme - Mais il depeint principalement ses pensees, il veut voir plus clair en lui-meme, dans ce quil appelle son - arriere-boutique -: - Ce ne sont pas mes actes que je decris, cest moi, cest mon essenceEssais, II, 6. - Un pareil dessein est alors tres neuf et personne, meme dans lAntiquite, ne la expressement forme. Mais sil se peint, cela peut servir aux autres. - Tout homme, dira-t-il en 1588, porte en soi la forme entiere de lhumaine condition. -: quiconque me lit peut se reconnaitre en moi et tirer profit de mon experience. Pascal a juge lentreprise avec severite dans ses Pensees: - Le sot projet quil a de se peindre-, reprochant notamment a Montaigne son manque de piete et sa desinvolture vis a vis du salut. Mais Voltaire a ecrit: - Savant dans un siecle dignorance, philosophe parmi des fanatiques, (Montaigne) qui peint sous son nom nos faiblesses et nos folies, est un homme qui sera toujours aime. - Et Ni...